Réenchanter la fabrique de la ville en impliquant les futurs usagers dans la définition de leur espace à co-vivre

 

Courtoisie Urbaine a été fondée par Rabia Enckell en 2012 avec déjà l’ambition de faire évoluer les modes de faire immobiliers, en impliquant pleinement les futurs habitants, non experts, dans le dispositif de production ou de rénovation de leurs espaces de vie. Presque 10 ans après, cette ambition vit désormais à travers une équipe engagée et des missions de plus en plus diverses. Nous sommes ravis de constater que cette ambition s’installe dans les projets et que la société civile saisit cette opportunité de porter des éco-communautés, nécessaires à la transformation sociétale et écologique de nos pratiques sociales.
Grâce à la coopération entre élus locaux, habitants, associations et acteurs professionnels, une nouvelle forme d’immobilier émerge : celle de la relation.

Rabia Enckell

Dirigeante

Diplômée, en 2002, Architecte Paysagiste de l’École Nationale Supérieure du Paysage de Versailles à l’issue de 4 délicieuses années à côtoyer de grands noms de l’urbanisme et de doux penseurs de la ville.

Bio

Ma première expérience professionnelle fut au Sénégal au sein du chantier de construction de l’école internationale de danse africaine contemporaine Jant-Bi, dans un environnement empreint de convivialité, de création et de beauté artistique.
La maîtrise d’ouvrage privée, un très bel accident de parcours… Ma curiosité pour la maîtrise d’ouvrage, développée lors d’une année d’exercice en agence d’urbanisme, s’est très rapidement transformée en une passion pour l’acte de construire des espaces de vie. J’ai alors rejoint le groupe Brémond, un Maître d’Ouvrage immobilier atypique et éthique. Durant cette aventure, j’ai conduit des programmes innovants et primés, en Rhône-Alpes essentiellement. J’ai pu, lors de cette expérience, promouvoir des projets qui dépassent la simple rationalité technique et les standards, au profit d’espaces à vivre porteurs de nouveaux modes d’habiter et de travailler. J’ai constaté que les interprétations données aux nouveaux modes d’habiter permettent, au mieux, de coller partiellement aux attentes des ménages, au pire, de créer la frustration. La surenchère des prestations, pourtant motivée par des valeurs humaines, excluait de plus en plus les ménages les plus modestes.
La curiosité, les contradictions, le cosmopolitisme rythment ma vie privée… J’ai choisi de prendre le meilleur là où il se trouve :  broder entre les cultures et les modèles.

Rabia Enckell est par ailleurs Présidente de l’association Déchets D’Arts, chargée de cours à Paris Nanterre (Master 2 « Fabrique de la ville et Opérations d’habitat »), intervenante régulière à l’École d’Ingénieur de la Ville de Paris (Formation continue et ENSA Paris la Villette – Sessions HMONP).

Samuel Rabaté

Chef de projets – Référent Habitat

Diplômé de sciences sociales et politiques à l’Université Paris Dauphine et du Master urbanisme et aménagement de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, je souhaite faire vivre à travers chaque projet l’idéal du droit à la ville et au logement pour tous.te.s.

Bio

Tout au long de mon parcours, j’ai tenu à mettre les méthodes et les apports de la recherche en pratique(s), en me consacrant à l’urbanisme et à l’habitat. Après la co-réalisation de l’étude « Nos logements, des lieux à ménager » pour IDHEAL, et des expériences dans les domaines de la diplomatie de villes et de la prospective territoriale, je me consacre aujourd’hui à la gestion de projets. Le dessin et la photographie, supports sensibles d’observation, de dialogue et d’action sur les espaces, sont des outils précieux que j’ai à cœur de déployer pour la fabrique partagée de nos villes.

Au sein de l’agence Courtoisie Urbaine, je prends part à des missions de dialogue citoyen, d’habitat coopératif, et réalise des études socio-urbaines.

Éléonore Cadeau

Chargée de projets

Ancienne étudiante au sein de Sciences Po. Rennes au campus de Caen, dit « le campus des transitions », j’ai l’opportunité de rejoindre Courtoisie Urbaine et ainsi mettre en pratique les connaissances acquises sur l’urbanisme et la transition écologique, dans la gestion de projets.

Bio

Dans le cadre de mon Master « Stratégies innovantes des territoires urbains », j’ai découvert l’importance d’avoir une gestion de projets inclusive, tant pour la biodiversité que pour les habitants. Pendant mon cursus universitaire, j’ai pu collaborer avec Chadia Arab, chercheuse au CNRS, dans le cadre d’un stage de recherche en géographie sur les migrations.

Au sein de Courtoisie Urbaine, je collabore à des projets de réhabilitation de copropriétés, des missions d’accompagnement de tiers-lieu et d’habitat participatif, coopératif. La diversité des modèles, des acteurs et méthodologies souligne les diverses formes que peut prendre la transition urbaine. Cette diversité est un atout car elle permet de tester de nouveaux outils adaptés à chaque projet, avec un objectif : mettre tous les acteurs autour de la table afin de construire un projet commun.

Camille Apert

Stagiaire – Chargée de projets

En dernière année d’étude ingénieure Génie Urbain à l’Université de Technologie de Compiègne, j’effectue mon stage de fin d’étude chez Courtoisie Urbaine afin de découvrir un pan alternatif et engagé de l’urbanisme.

Bio

Suite à l’exploration du métier d’aménageur public dans le cadre d’un précédent stage, j’ai souhaité orienter mon stage de fin d’étude vers des projets urbains guidés par des valeurs me tenant à cœur. J’aurais ainsi l’occasion d’effectuer plusieurs missions transverses au sein de projets d’habitat participatif, de démarche d’implication citoyenne et de prospective.

Anne-Caroline Menye-Bouquin

Cheffe de projets
Diplomée d’un master Politiques publiques de l’habitat et renouvellement urbain de l’Institut d’urbanisme et d‘aménagement régional d’Aix-Marseille, mais aussi juriste de formation, les questions participatives et démocratiques m’animent.
Bio

La co-construction, dont j’ai fait l’expérience via la Preuve par 7 à propos d’un projet d’immobilier durable et abordable, constitue un réel tournant dans ma trajectoire professionnelle.

Après avoir travaillé sur plusieurs territoires de la région PACA et a fortiori ceux de l’agglomération marseillaise auprès de l’association la Compagnie des rêves urbains notamment pour son principal commanditaire : l’EPT Euroméditerrannée, je reviens en Île-de-France accompagner des ménages résidents de copropriétés dégradées dans le cadre de l’ORCOD-In de Clichy-Sous-Bois.

Intéressée par la gestion de projets d’urbanisme durable, j’intègre courtoisie urbaine dans le suivi opérationnel de projets participatifs incluant une grande diversité de territoires et d’enjeux sociologiques, écologiques, économiques et culturels dans le but de valoriser l’expertise d’usage des habitants, et ceci, en pluridisciplinarité.

Gaëlle Fournier

Référente design social / Cheffe de projets

Diplômée d’une formation en design d’espace et spécialisée en design participatif,  j’ai complété mon bagage de conceptrice engagée dans l’expertise d’usage des Habitant.e.s. 

Bio

Diagnostic sensible, concertation, co-conception et co-fabrication sont autant de démarches développées dans ses différentes expériences. Je développe, encadre la stratégie de participation, en passant par le design des outils,  jusqu’à la médiation et l’animation des ateliers. 

Je rejoins l’équipe de Courtoisie Urbaine en 2023, afin de développer des outils de design social qui permettent de faciliter la prise de parole et l’implication de toutes et tous, au cœur des projets.

Aline Fryet

Chargée design social / contrat en alternance

À la suite, d’un DNMADE Espace – Spécialité Environnements pérennes et éphémères, j’ai choisi de poursuivre mon parcours dans une pratique graphique mêlée à l’architecture et l’urbanisme.

Bio

A la Fonderie de l’Image à Bagnolet, j’intègre une formation de design graphique et social. Il s’agit d’un cursus interdisciplinaire en lien avec les sciences humaines et sociales, l’architecture et l’urbanisme. Mon intérêt pour le design social a émergé durant ma dernière année de licence pendant la confection de mon projet de fin d’études. En rejoignant Courtoisie urbaine, je concrétise mon souhait de travailler en lien avec l’usager pour répondre au mieux à ses besoins et ainsi imaginer des projets qui font sens.

Rejoignez-nous !

Sont aussi passé.e.s chez Courtoisie Urbaine :

Victorine Crahes

Julia Longaud

Anis Benhsina

Thomas Martinet

Maryam Mohey-Eldin

Jeanne Tonneau

Camille Roché

Inès Mathlouthi

Marie-Liane Schutzler